Des épidémies d’obésité et l'accroissement de maladies dues à une alimentation déséquilibrée (maladie cardio-vasculaires, diabète) ont fait de l’alimentation une préoccupation majeure. L'initiative pour une alimentation saine demande que la ville de Bienne veille à une alimentation saine et équilibrée dans les crèches, les écoles à journée continue et les homes municipaux pour personnes âgées.

Dans les écoles de jour de Bienne, une partie des repas, soit plus de 60'000 sont livrés depuis Bâle-Campagne. Ils sont livrés deux fois par semaine, froids, dans des emballages plastic. Ils doivent être réchauffés au steamer avant d’être servis. Cette politique est, du point de vue écologique absurde. L’initiative veut bannir cette pratique à Bienne.

Les aliments doivent, dans la mesure du possible et en fonction des saisons, être fournis par les producteurs et productrices locaux ou régionaux. L'initiative pour une alimentation saine permet de resserrer les liens entre la ville de Bienne et son environnement agricole et de garantir aux producteurs locaux un revenu stable et des prix justes. Elle assure la fraîcheur des produits, la diversité saisonnière, la traçabilité des produits.

L'initiative demande que la ville offre des repas sains et équilibrés dans les crèches, les écoles à journée continue et les homes municipaux pour personnes âgées en développant des contrats équitables avec les producteurs locaux, en employant du personnel de cuisine compétent sur place qui collabore avec les personnes chargées d’encadrer les enfants dans les écoles de jour. Les prix pour les parents se doivent de rester accessibles à toutes les couches de la population.

Promouvoir une alimentation équilibrée, saine, cuisinée sur place et avec des produits locaux est une responsabilité des pouvoirs publics. Elle fait partie de la politique de santé publique et permet de sensibiliser le personnel et les enfants dans les crèches et les écoles à journée continue aux questions alimentaires.